Etudes - Formations

Pour construire un projet professionnel, pour se réorienter, trouver sa voie, pour clarifier des compétences ou des envies de formation, le réseau Information Jeunesse met plusieurs ressources à votre disposition.

S'informer, s'orienter

Quelle formation ? Quel métier ? Comment faire ses choix ? Ces questions peuvent se poser au cours de la scolarité, de la vie étudiante ou d’un parcours professionnel. Le réseau Information Jeunesse vous propose un accueil personnalisé et diverses pistes.

Mémo

Dans un parcours d’orientation, le calendrier est un des passage délicat : il est souvent opportun d’éviter de subir et de courir après LE moment du choix et prévoir de se poser.

Il est essentiel de lire, de consulter de la documentation. Cela permet de saisir toutes les dimensions d’une filière, d’un métier, d’une profession ou d’un secteur professionnel. Dans le réseau Information Jeunesse, nous vous accueillons et mettons à votre disposition :

  • les fiches métiers du CIDJ apportant les infos essentielles sur une profession ou un domaine, en précisant les types d’emploi et de recrutement ainsi que les diplômes et études conseillés
  •  les fiches du CRIJ Bretagne, recensant toutes les formations en région

Bien se connaître pour déterminer des premiers choix, cela commence par l’identification de ses centres d’intérêt, ses envies, ses limites aussi.

C’est une chose d’identifier ses points d’attraits, c’en est une autre d’explorer des domaines, de découvrir des métiers…

Se confronter à la réalité peut être un bon moyen de cerner un secteur qui vous semble intéressant ou de prendre conscience du quotidien d’un professionnel.

  • Plusieurs possibilités : faire un stage, demander un rendez-vous individuel (appelé parfois “entretien professionnel”), trouver un job d’été ou s’engager en tant que bénévole proche du domaine qui vous attire…

Explorez donc par vous-même !   

Autre occasion pour échanger en direct : se rendre aux portes ouvertes des établissements (elles débutent dès décembre) et aux salons des lycéens ou étudiants.

Un seul conseil : visiter efficacement. Comment faire ?

  • Lister les questions à poser, repérer les espaces à ne pas louper, cibler les infos qu’il vous manque : le contenu de telle formation, les profils ou les critères pour être admis, le budget à prévoir…
  • L’Onisep a réuni de bons conseils pour préparer une porte ouverte ou la visite d’un salon et propose un calendrier des rendez-vous en Bretagne
  • Référence en la matière, l’Onisep réunit une collection riche d’informations sur les filières, les études, les écoles et édite des guides par niveau et par domaine.
  • Le site du CIDJ propose une rubrique Orientation-Métiers très fournie, avec notamment une entrée dédiée aux métiers qui recrutent.
  • Enfin, un outil breton : Cléor apporte un regard sur les potentialités d’emploi sur une profession ou un secteur d’activité. 

Echanger, poser ses questions, être interpellé.e : il est intéressant, parfois nécessaire de faire le point avec un.e professionnel.le de l’orientation.

  • On peut rencontrer une ou plusieurs fois un.e conseiller.e en orientation ou en insertion professionnelle. L’objectif : un accueil individuel et une écoute, où que l’on soit dans ses réflexions.

Liens utiles

L'info près de chez vous

Auprès du réseau Information Jeunesse,
vous trouverez des outils d’information sur l’organisation des études,
les différents métiers et les formations proposées en Bretagne.

Etre en alternance

Du CAP au Master, plusieurs formations proposent de l’alternance pour se former et entrer dans le milieu professionnel. Le réseau Information Jeunesse peut vous en dire plus et vous aider dans vos démarches.

Mémo

L’alternance est un système d’apprentissage très attractif :

  • rassurant et motivant l’entremêlement du théorique et du pratique 
  • vous êtes rémunéré.e pendant la formation
  • l’employeur peut bénéficier d’une ou plusieurs aides pour financer votre embauche

Toutefois, il faut parfois s’armer de patience et de motivation !

  • Dans certains domaines, il faut commencer très tôt sa recherche d’entreprise (dès février-mars pour la rentrée suivante) car des centaines de contacts doivent être pris avant d’obtenir une réponse positive

De 16 à 30 ans l’apprentissage permet de préparer une qualification professionnelle en ayant une grande partie de pratique en entreprise.

Il s’agit de formations souvent suivies au sein d’un CFA (centre de formation des apprentis), combinées à des contrats d’apprentissage signés avec des entreprises (en CDD ou CDI).

D’une durée de 6 mois à 3 ans, le contrat d’apprentissage existe à tous les niveaux (CAP, Bac, licence pro…), dans des secteurs diversifiés et parfois méconnus.

Ce contrat est accessible de 16 à 25 ans (+ de 26 ans si demandeur d’emploi), il alterne des périodes de formation théorique et de travail pratique en entreprise et mène à l’obtention d’une certification ou d’un titre professionnel.

Le contrat est signé avec une entreprise, en CDD ou CDI et dure généralement de 6 mois à 1 an. Tous les secteurs peuvent employer une personne en contrat de pro (sauf le secteur public)

Au delà de la rémunération, être en contrat en alternance, c’est être un.e salarié.e à part entière de l’entreprise et bénéficier des mêmes conditions (prise en charge de 50% du coût de l’abonnement de transports, éventuellement les chèque déjeuner etc).

Plusieurs aides financières existent par ailleurs pour les alternants et leurs employeurs. A retenir notamment :

  • le soutien financier du Conseil régional de Bretagne aux apprenti.es : bretagne.bzh.
  • l’aide ouverte aux jeunes (jusqu’à 30 ans) en formation professionnelle ayant un loyer à charge : Mobili-Jeune
  • la carte Actuël réduisant jusqu’à 75% le coût des trajets TER en Bretagne.

Nous ne listons pas toutes les aides ici : l’école et la structure Information Jeunesse la plus proche de votre domicile sont outillées pour apporter des éléments adaptés à chaque situation. Il faut les solliciter.

Liens utiles

L'info près de chez vous

Auprès du réseau Information Jeunesse, vous trouverez des informations sur les formations en alternance, les aides financières et des pistes pour chercher un employeur (des annuaires d’entreprises notamment).

Continuer à se former

Au cours d’une vie professionnelle, il est possible de poursuivre sa formation initiale, de changer de voie, mais également de valoriser des compétences acquises au fil de son parcours. Le réseau Information Jeunesse peut vous éclairer.

Mémo

Ce que l’on appelle désormais “la formation tout au long de la vie” est le droit pour toute personne de plus de 16 ans sortie du cursus scolaire de se (re)former.
  • Chacun son objectif : évoluer dans son poste, compléter sa formation, retrouver un emploi, valider ses compétences, envisager une reconversion…
  • Un tel projet pose nécessairement des questions : à quel moment ? combien de temps ? avec quel budget et/ou quelle rémunération ? pour obtenir un diplôme ou pas ? comment trouver une formation ?

Pour ne pas être isolé.e, il existe le conseil en évolution professionnelle (CEP).

  • Cet accompagnement a un double objectif : connaître ses droits et faire le point sur sa situation professionnelle pour élaborer un projet.

Le CPA (compte personnel d’activité) est un outil en ligne avec différents services. Le CPA permet à chacun de prendre notamment connaissance de ses droits pour se former : c’est le CPF (compte personnel de formation).

En travaillant ou en s’engageant en tant que volontaire ou bénévole, on alimente son compteur. Ce compteur en euros est ensuite mobilisable pour financer les frais de formation, le coût d’un accompagnement pour valider votre expérience (VAE) ou pour créer votre activité.

A noter que même si la situation professionnelle change, ces droits restent toujours disponibles.

Un enjeu majeur : le financement. Sans pour autant être  problématique, il est important de rappeler que :

  • le compteur CPF ne suffit pas toujours à financer la totalité des frais ;
  • le financement d’une formation n’implique pas nécessairement le versement d’une rémunération.

Il existe une multitude d’aides pour financer un tel projet : AIF, AFPR, Qualif… Il y a évidemment des conditions à remplir, des modalités à suivre, un calendrier à tenir et des interlocuteurs variés. Pour s’y retrouver :

Rappelons-le, des outils existent.

La VAE, validation d’acquis de l’expérience, permet à toute personne justifiant au moins une année d’expérience (salariale, volontaire, bénévole…) de demander à obtenir une validation de ses compétences et parfois une certification.

La demande de VAE émerge majoritairement quand un professionnel exerce son métier sans diplôme ou avec un diplôme ne correspondant pas mais il n’y a pas de situation type et la VAE est possible pour tou.tes.

Il est conseillé de suivre un accompagnement à la démarche de VAE. Le GREF Bretagne a consacré un mini-site éclairant sur ce thème. 

Liens utiles

L'info près de chez vous

Auprès du réseau Information Jeunesse, vous trouverez des outils d’information sur les possibilités de parcours en formation professionnelle, sur la validation de compétences ainsi que toutes les adresses utiles en Bretagne.

Réorientation et alternatives

Césure ? Décrochage ? Long congé ? En recherche d’alternatives ? Besoin d’aller voir ailleurs ? Faire une pause dans son parcours ?

Il n’est pas rare d’être confronté.e à un choix d’orientation au moment où le rapport à l’école devient difficile, on peut également souhaiter changer de voie sans nécessairement avoir un autre projet en tête ! Différentes pistes existent pour prendre le temps nécessaire à la réflexion ou pour bifurquer.

Le réseau Information Jeunesse vous écoute et vous informe sur les possibles pour trouver sa voie.

Mémo

En difficulté scolaire ou avec une forte envie d’abandonner une voie, le désir d’arrêter l’école ou une formation ne concerne pas uniquement celles et ceux qui se sentent déboussolé.es. Le ras-le-bol peut venir de plusieurs facteurs… Il faut les identifier afin de trouver les pistes adéquates. Et il faut absolument éviter d’être seul.e !

Un.e jeune de 16 ans et plus, en voie de déscolarisation ou sorti.e depuis moins d’un an du collège ou du lycée peut bénéficier d’un accompagnement :

  • par la MLDS (mission de lutte contre le décrochage scolaire) pour l’enseignement public,
  • ou par la MIJEC (mission d’insertion des jeunes dans l’enseignement catholique) pour l’enseignement privé. Plusieurs possibilités peuvent être évoquées et proposées (par exemple la 3è prépa métiers pour les collégien.nes ou les classes passerelles pour les lycéen.nes…).

Pour ceux qui sont sortis du système scolaire depuis plus d’un an, qui ont entre 16 et 25 ans, c’est auprès de la Mission locale.

Même si le diplôme est encore la première porte d’accès à un emploi, un parcours avec coupure ou rupture peut être bénéfique, voire être un tournant.

Voici un tour d’horizon incomplet de pistes à explorer lorsque l’on est en quête d’un projet : 

  • le séjour de rupture, pour un.e jeune ayant besoin de prendre de la distance plusieurs semaines avec son milieu, de rompre ses habitudes comportementales pour se (re)construire dans un nouvel environnement.
  • l’Epide et son dispositif en internat de 6 mois à 1 an, pour des jeunes subissant de fortes difficultés d’insertion sociale et professionnelle en raison de leur comportement.
  • réservée aux 16-25 ans, la Garantie Jeunes est proposée par la Mission locale aux personnes n’étant ni en emploi, ni en études, ni en formation, sans soutien financier familial et avec des ressources faibles ou nulles. Ce parcours vers un emploi ou une qualification est un suivi collectif et individuel sur 4 mois minimum.
  • le Conseil régional de Bretagne propose un accompagnement préparatoire au projet d’insertion pour les personnes peu ou pas qualifiées ; les dispositifs Prépa (Prépa-Avenir, Prépa-Clé, Prépa-Projet) sont accessibles par l’intermédiaire du conseiller Mission locale, Pôle emploi ou Cap emploi.

Il existe d’autres dispositifs en Bretagne et ailleurs en France… Le réseau Information Jeunesse peut, sans jugement, vous éclairer parmi toutes les possibilités.

C’est donner un peu de son temps à une association en choisissant librement ce qu’on veut faire selon ses goûts, ses valeurs, en fonction des causes que l’on a envie de défendre.

  • C’est l’occasion de faire des rencontres, de découvrir un domaine et des métiers, de créer des liens… et de compléter son curriculum vitae.

Envie de s’investir pendant quelques mois ? Regardez du côté du volontariat.

  • Vous avez un statut particulier et vous percevez une indemnité.
  • Les missions proposées sont variées : sports, culture, solidarité, santé, environnement…

Sans pression, c’est la possibilité de faire une pause tout en se testant sur certaines activités…

Pour les jeunes demandeurs d’emploi, les étudiants en réflexion sur leur projet personnel et professionnel, les jeunes diplômés, il existe des dispositifs qui permettent soit de valider un projet de d’orientation, soit d’acquérir une première expérience professionnelle.

On peut aussi faire un volontariat à l’étranger

Ou partir autrement, pour une courte ou longue durée, en wwoofing, pour un chantier, au pair…

Liens utiles

L'info près de chez vous

Auprès du réseau Information Jeunesse, retrouvez des informations sur les solutions quand l’école ne semble plus répondre aux attentes et aussi une écoute et des pistes pour trouver sa voie ou apprendre autrement.