En 2021, je vais bien. Vraiment ?

La période étant compliquée, il est normal de ne pas avoir le moral.
La petite déprime passagère de saison peut facilement se dégrader en quelque chose de plus important et contraignant, notamment à cause de la crise sanitaire.

Pour éviter que les choses ne s’aggravent, voici quelques réflexes à adopter :
– ne pas passer trop de temps sur les écrans,
– éviter de
s’isoler (un appel à un ami ou à ses parents peut parfois suffire à se sentir moins seul), 
prendre l’air le plus possible,
– prendre soin de soi
…  

Si malgré tout, la sensation de “déprime” ne part pas ou commence sérieusement à vous peser, il peut être utile d’en parler à un professionnel.
Il
 existe des lieux d’accueil et d’écoute qui peuvent vous aider, y compris la nuit et durant cette période de fêtes de fin d’année.  

A qui s’adresser ?

  • Les points accueil écoute jeunes (PAEJ) sont des lieux d’information, d’écoute, de dialogue et de soutien. 
  • Fil Santé Jeunes est un service de prévention où il est possible de discuter avec des professionnels sur des questions de santé physique mais aussi mentale et sociale. Accès par téléphone et tchat.
  • La plateforme “soutien étudiant” recense les services de soutien psychologique auxquels les étudiants peuvent s’adresser en cas de besoin. Sachez qu’il existe aussi des groupes facebook d’entraide entre étudiants : n’hésitez donc pas à chercher de ce côté-là, à partir des sites de votre établissement. 

Enfin, pensez au réseau Info Jeunes, il y a plus de 60 lieux d’accueil en Bretagne, également présents par téléphone et sur les réseaux sociaux. Ils pourront vous écouter et vous aiguiller au mieux.